20 novembre 2009
Nouveau supra pour accélérateurs à haut champ
Jean-Claude Villegier

Cavité supraconductrice en niobium.

Depuis plus de 20 ans, le niobium massif est considéré comme le plus performant pour les applications hauts gradients des cavités radiofréquence supraconductrices (SFR) pour les accélérateurs de particules. Au delà de certaines valeurs du champs magnétique, le niobium perd sa propriété de supraconductivité, ce qui limite les performances possible sur les cavités. Un modèle théorique publié en 2006 explique les bonnes performances du niobium mais conclu au fait que pour augmenter encore les valeurs de champs, il serait nécessaire de mettre en œuvre un matériau non plus massif mais composite. Cette proposition, issue du modèle théorique, n’avait jamais été démontrée expérimentalement. Des chercheurs des Services des accélérateurs et du cryomagnétisme (Irfu/SACM) et des basses températures (Inac/SPSMS) ont relevé le défi en déposant et en caractérisant un matériau multicouche sur un substrat de niobium massif. Le niobium est revêtu de couches ultraminces (quelques dizaines de nm) alternativement isolantes et supraconductrices (NbN). Les tests ont montré qu’un tel matériau pourrait permettre d’améliorer toutes les performances d’une cavité supra : réduire la consommation cryogénique et atteindre des champs accélérateurs toujours plus intenses.

 

http://irfu.cea.fr/Phocea/Vie_des_labos/Ast/ast_vi ...

Maj : 30/08/2010 (602)

 

Retour en haut