20 mai 2009
Pas besoin d’antigel pour les piles à combustible
Contact : Armel Guillermo

Lois de comportement de la concentration de l'eau dans le Nafion 112 en fonction de la température pour différentes valeurs de la concentration initiale à température ambiante.

Une pile à combustible c’est propre : ça produit de l’eau ! Oui mais que se passe-t-il quand il gèle dehors ? Peut-on encore démarrer la pile ? Des chercheurs du laboratoire PCI du SPrAM ont montré qu’en dessous de 0°C l’eau désorbe de la membrane (membrane Nafion®), mais seulement si la concentration initiale est supérieure à une concentration seuil. La connaissance de ce seuil est un atout pratique important qui a conduit à déposer, en collaboration avec le Liten/DTH/LPAC, un brevet relatif au stockage d’une pile à combustible à température négative. Le groupe PCI avait précédemment montré par diffraction des rayons X que la glace se formait à l’extérieur de la membrane et non à l’intérieur. L’eau résiduelle est surfondue dans les nano cavités de la membrane. Dans cette nouvelle étude, ce sont des mesures de RMN qui ont permis de quantifier la variation de la concentration en eau liquide en fonction de la température. Quand la température baisse, la concentration décroît jusqu’au seuil sus-cité. La désorption résulte d’une mise en équilibre de la membrane avec la pression de vapeur saturante de la glace qui se forme progressivement en surface. Les résultats ont été obtenus dans le cadre de l'ANR « Mephisto ».

http://dx.doi.org/10.1021/jp8110452

 

Maj : 17/02/2017 (605)

 

Retour en haut