16 février 2009
Stabilité des complexes d’uranium : prédiction théorique vérifiée
Contact : Marinella Mazzantii

Le complexe le plus stable obtenu par calcul.

Pour l’aval du cycle nucléaire, il est essentiel de maîtriser la stabilité chimique et environnementale des composés comme l’uranyle. UO2+, où l’uranium est au degré d’oxydation 5, est particulièrement instable. Une équipe du SCIB/RICC vient de montrer par le calcul qu’un nouveau ligand permet de le stabiliser plus fortement que ce qui était connu jusqu’alors. La synthèse du complexe correspondant a confirmé les prédictions théoriques. Les calculs ont permis dans un premier temps de comprendre la stabilité des systèmes expérimentaux connus puis de suggérer qu’il fallait renforcer l’interaction U-ligand par la présence d’un accepteur directement sur le ligand.

http://dx.doi.org/10.1039/b821398d

 

Maj : 17/02/2017 (620)

 

Retour en haut