16 janvier 2009
Matériaux hybrides pour le photovoltaïque

Représentation schématique de la dissociation et du transport des charges photogénérées dans la conversion photovoltaïque.

L’association de nanocristaux et de polymères conjugués est attirante pour le photovoltaïque parce qu’ils absorbent la lumière solaire de façon complémentaire. Pourtant, très peu de résultats, en général non reproductibles ont suivi les premières promesses de 2002. Une équipe du SPrAM/LEMOH en collaboration avec INES a obtenu des séries de cellules au rendement satisfaisant de 1% en moyenne sur 10 échantillons. Ces cellules sont par ailleurs 10 fois plus grandes que celles de la littérature. Ce progrès a été réalisé en travaillant sur un nouveau solvant et sur la mise en œuvre du film hybride.

 

Maj : 17/02/2017 (627)

 

Retour en haut