16 octobre 2008
Nanocristaux InP/ZnS en un coup de cuiller à pot
Contact : Peter Reiss

Une équipe du LEMOH a mis au point un procédé original de synthèse de nanocristaux cœur-coquille en une seule étape. Par un choix judicieux des précurseurs d’indium, de phosphore, de zinc et de souffre et grâce à un chauffage progressif et contrôlé, la croissance de nanocristaux démarre par un cœur d’InP et se termine par une coquille de ZnS. Non seulement le procédé est plus sûr que ses concurrents (pas d’injection à haute température) et plus reproductible, mais il conduit également à des nanocristaux offrant un meilleur rendement de fluorescence (jusqu’à 70% dans le vert) et une largeur de raie plus fine (50 nm). La gamme de couleurs produites va du bleu au jaune en fonction de la taille des nanoparticules, c'est-à-dire du temps de réaction. L’analyse de la structure montre que la transition InP/ZnS n’est pas abrupte mais se fait par une phase ternaire InZnS de composition variable, très favorable au raccordement de maille et par là même au rendement.

 

Maj : 17/02/2017 (635)

 

Retour en haut