16 février 2007
Le polythiophène bien rangé
Patrice Rannou

L’Institut Charles Sadron de Strasbourg et le SPrAM ont fabriqué et étudié des couches minces de P3HT très fortement orientées. Le poly-3-hexylthiophène (P3HT) est le polymère semi-conducteur le plus performant comme couche active des transistors organiques. Les chaînes polymères sont orientées par la méthode dite de solidification directionnelle épitaxiale: l’utilisation de trichlorobenzène (solvant du P3HT qui cristallise en refroidissant lentement dans un gradient de température entre deux plaques) permet d’induire la cristallisation épitaxiale unidimensionnelle du P3HT. Diffraction, imagerie électronique, et AFM montrent clairement la transition entre un régime où les chaînes, plutôt courtes, s’étirent complètement, et celui où, plus longues, elles se constituent en domaines lamellaires séparés par des zones inter-lamellaires amorphes. Cette structuration contrôlée ouvre la voie à des mesures de mobilité de porteurs de charges en fonction du degré de perfection de l’organisation supramoléculaire du P3HT.

 

Maj : 25/08/2010 (686)

 

Retour en haut