16 janvier 2007
Du magnétisme modulé électriquement
Alain Marty

Une étude menée en collaboration entre l’Institut Néel (CNRS), le SP2M et le LEPMI (INPG) a montré que l’on pouvait modifier les propriétés magnétiques intrinsèques de couches ferromagnétiques ultrafines par le champ électrique d'un électrolyte liquide. Les couches de FePt ou FePd (quelques nanomètres) ont été élaborées par épitaxie par jets moléculaires au SP2M. Le pilotage du magnétisme (par exemple le champ coercitif) par un champ électrique permet d'envisager des dispositifs actifs de contrôle ou de commutation à faible consommation électrique.

 

Maj : 25/08/2010 (688)

 

Retour en haut