30 juin 2010
Des plots magnétiques multiniveaux pour viser le Térabit/in²
Contact : Jérôme Moritz

Les 4 configurations magnétiques d'un plot constitué d'une couche à aimantation perpendiculaire (verte) surmontée d'une couche à aimantation parallèle (grise). Les flèches représentent la composante perpendiculaire du champ magnétique, vu par la tête de lecture.

Toujours plus d’information au cm² ! Les médias discrets pour l’enregistrement magnétique, constitués de réseaux de plots nanométriques à aimantation perpendiculaire, apportent déjà un gain important. Pour faire encore mieux, Spintec a récemment déposé un brevet qui fait de chaque plot non plus un système à 2 niveaux (0 et 1) mais à 4. Ces plots, de section 80 nm x 140 nm contiennent une couche à aimantation perpendiculaire (haut ou bas) surmontée d’une couche à aimantation planaire (droite ou gauche). Mais comment une tête de lecture déchiffre-t-elle l’information dans ce cas ? Avec le laboratoire des microscopies avancées du SP2M, les chercheurs ont visualisé les profils de champ magnétique vu par la tête de lecture qui survole le média 5 nm au dessus de sa surface. La technique employée est l’holographie électronique, implantée sur le microscope en transmission FEI-Titan de la plateforme de nanocaractérisation. Conformément aux simulations numériques, les profils réels des 4 configurations magnétiques sont bien discriminables !

 

Maj : 22/09/2010 (709)

 

Retour en haut