17 juillet 2013
Un jalon important dans le projet JT-60 SA
Contact : Frederic Michel

Technical Coordination Meeting TCM projet de tokamak supraconducteurs JT-60SA, CEA-Grenoble, 28-29 Mai 2013

La dix-septième réunion de coordination technique pour le projet de tokamak supraconducteur JT-60SA s’est déroulée à Grenoble au sein de l’INAC les 28 et 29 mai 2013. Cette réunion, organisée par le Service des Basses Tempérautre a regroupé une quarantaine d’experts Européens et Japonais en charge de la coordination et des différents composants pour le futur tokamak JT-60SA dont la mise en service est prévue début 2019 sur le site du JAEA à Naka (Japon). 

 

 

Début de l'assemblage du tokamak JT-60SA (Janvier 2013, Naka)

L’assemblage du tokamak a débuté en janvier 2013 avec la livraison par l’Espagne (CIEMAT) de la partie mécanique basse supportant l’ensemble du tokamak. 

Suite à cette réunion de coordination technique (TCM n°17), le Service des Basses Températures, responsable du système cryogénique, a organisé le 31 Mai 2013 la revue de conception chez l’industriel Air Liquide Advanced Technologies (Sassenage) en charge de cette fourniture. Un jalon important a été franchi avec l’acceptation par le CEA de l’étude conceptuelle et la phase de conception détaillée ainsi que la contractualisation des premiers approvisionnements ont pu débuter chez Air Liquide. Les composants de l’usine cryogénique seront assemblés chez Air Liquide à Sassenage jusqu’en Novembre 2014 pour être ensuite installés au Japon à partir d’Avril 2015.

La finalisation de l’équipement est prévue au cours de l’été 2016, suite à la réalisation des tests de réception. Cette usine cryogénique d’une puissance équivalente à 4.5K d’environ 9kW permettra de refroidir environ 650 tonnes d’aimants supraconducteurs à 4.5K, 100 tonnes d’écrans thermiques à 80 K et les cryopompes à 3.7K.

 

Trois instituts de la DSM (IRFM, IRFU, INAC) sont impliqués dans ce projet de tokamak pour la fourniture des équipements suivants : Une partie des bobines supraconductrices de champ toroïdal ainsi que les essais pour l’ensemble de ces bobines (IRFM-IRFU), les structures internes et externes de bobines de champ toroïdal ainsi que leurs supports (IRFU), une partie des alimentations de puissance (IRFM) et le système cryogénique (INAC-IRFM)

 

Maj : 01/06/2016 (820)

 

Retour en haut