« Je ne me sens pas chercheur, je suis technologue »

La Recherche, avril 2015

 

portrait - par Denis Delbecq dans mensuel n°498 daté avril 2015 à la page 66 (1712 mots) | Payant
 

Lionel Duband n'a de cesse d'imaginer et de fabriquer des réfrigérateurs pour conditions extrêmes qui tutoient le zéro absolu. Il est le pilier d'un grand laboratoire de froid grenoblois de renommée internationale.

« C'était très émouvant. Voir le ciel qui se déchire dans un bruit de tonnerre, traversé par une fusée qui transporte dix années d'efforts, j'en ai pleuré. » C'était en 2009, la fusée Ariane emportait depuis Kourou, en Guyane, les télescopes Planck et Herschel, et Lionel Duband* en a encore des trémolos dans la voix. Au service des basses températures (SBT) du CEA de Grenoble, il a été l'artisan de deux cryostats d'Herschel. Des réfrigérateurs capables de refroidir des caméras à -272,85 °C, trois cents millièmes de degré seulement au-dessus du zéro absolu. C'était indispensable [...]


La tête au carré, France Inter, 27 août 2014
en écoute jusqu'au 27 mai 2017
Le grand froid dans l'univers, avec Marc Sauvage et Lionel Duband


Libération, 17 avril 2014
Plus froid que nature, par Sylvestre Huet

 

Maj : 02/04/2015 (1104)

 

Retour en haut