1 sujet /MEM/NRS

Dernière mise à jour : 17-09-2019


 

Analyses avancées pour la microdiffraction Laue.

SL-DRF-19-0587

Domaine de recherche : Interactions rayonnement-matière
Laboratoire d'accueil :

Modélisation et Exploration des Matériaux (MEM)

Laboratoire Nanostructures et Rayonnement Synchrotron (NRS)

Grenoble

Contact :

Jean-Sébastien Micha

Joël EYMERY

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2019

Contact :

Jean-Sébastien Micha

CNRS rattaché INAC - DRF/INAC/SyMMES/STEP

0476882589

Directeur de thèse :

Joël EYMERY

CEA - DRF/INAC/MEM/NRS

04 38 78 30 15

Page perso : joel.eymery.free.fr

Installé au synchrotron européen (ESRF) à Grenoble, l’instrument de microdiffraction Laue unique en Europe permet de sonder la matière par diffraction d’un faisceau polychromatique de quelques centaines de nanomètres. Le rythme d’acquisition de données numériques (diagramme de diffraction Laue) est en constante augmentation et nécessite de développer des outils logiciels adaptés à leur exploitation optimale. Plusieurs étapes sont nécessaires dans le traitement complet des données permettant d’obtenir les grandeurs structurales locales des matériaux mono ou polycristallins : orientation, paramètres de maille, état de déformations. Ces grandeurs sont essentielles dans le domaine du contrôle des procédés d’élaboration et la longévité des matériaux. De nombreuses fonctionnalités physiques et mécaniques sont gouvernées par les paramètres cristallins (par ex. photonique, métallurgie) qui sont mesurés avec une extrême précision (1/10000). A l’échelle du nanomètre, la modification de ces paramètres impacte directement les performances des dispositifs mis au point dans les laboratoires. Les besoins accrus en caractérisation précise sur des matériaux complexes étudiés au CEA, des microstructures ainsi que des micro et nano-objets exigent d’accélérer le temps de réduction et d’interprétation des données. Le stage de master consistera à optimiser et proposer des chaines de traitements de données s’appuyant sur des algorithmes d’analyse d’images, de reconnaissance intelligente de diagramme de Laue et de reconstruction de micro et nanostructures.

Dans une poursuite en thèse, ces analyses seront focalisées sur des matériaux d'intérêt pour le CEA, notamment les composés de nitrures de gallium (utilisés dans les microLED et les transistors de puissance) et les matériaux appelés phosphores qui permettent par exemple sous excitation bleue d'obtenir de la lumière blanche dans les LED d'éclairage. Ces mesures de microdiffraction Laue pourront être combinées à l'acquisition de la lumière émise par ces objets et ainsi réaliser une corrélation structure-propriété optique.

• Interactions rayonnement-matière

 

Retour en haut