PHotonique, ELectronique et Ingénierie QuantiqueS (PHELIQS)
Directeur : Jean-michel GERARD - Directeur–adjoint : Jean-pascal BRISON

Le service de PHotonique ELectronique et Ingénierie QuantiqueS (PHELIQS) est une unité mixte de recherche du CEA et de l’Université Grenoble Alpes (UGA). Organisé en cinq laboratoires, PHELIQS comprend environ 60 permanents (chercheurs, enseignants-chercheurs, personnel technique et administratif) et accueille environ 35 doctorants et 15 post-doctorants.

PHELIQS mène des recherches de nature fondamentale dans les domaines de la nanophysique et de la physique de la matière condensée, principalement à l’amont des technologies de l’information et de la communication. Les recherches de PHELIQS visent notamment à comprendre et à maîtriser les effets physiques originaux, généralement d’origine quantique, qui apparaissent dans les systèmes solides de dimensionnalité réduite ou de taille nanométrique, ainsi que dans les matériaux à corrélations électroniques fortes. Elles visent à apporter des solutions nouvelles à des enjeux majeurs de la photonique et de la nanoélectronique, notamment le développement de composants et systèmes pour le traitement quantique de l’information.

 

 

L’activité scientifique du laboratoire s’appuie sur des outils d’élaboration performants pour la cristallogénèse de matériaux massifs et de nanostructures (nanofils et boîtes quantiques de semiconducteurs, films de graphène et autres matériaux bidimensionnels) ainsi que sur la plate-forme technologique amont de Grenoble (PTA) pour la fabrication en salle blanche de nanostructures et nanodispositifs. PHELIQS développe pour ses programmes des instruments de pointe pour les mesures physiques en conditions extrêmes (très basses températures jusqu’à 10 mK, fort champ magnétique, haute pression) ou de grande sensibilité (mesures optiques à l’échelle du photon unique et de transport à l’échelle de l’électron unique, microscopie et spectroscopie tunnel, mesure de bits quantiques…). Il s’appuie de plus sur des compétences théoriques fortes en physique de la matière condensée (supraconductivité, magnétisme, systèmes à corrélations fortes) ainsi qu’en physique quantique et mésoscopique. 

 

Maj : 20/02/2017 (1146)

 

Retour en haut