Service des Basses Températures (SBT)
Directeur : Lionel DUBAND

Le Service des Basses Températures (SBT) développe une Recherche à caractère principalement technologique dans une large gamme de températures depuis 120 K jusqu’à la dizaine de millikelvins.

Les principales thématiques du Service sont les suivantes :

Ces thématiques s’inscrivent dans les missions du CEA et de la Direction des Sciences et de la Matière, avec une contribution importante au programme du Laser MégaJoule (LMJ), une contribution aux grands instruments de la Physique Fondamentale (CERN, Herschel, …) et une implication forte dans les programmes de la Fusion Magnétique (TS, JET, ITER, JT60 SA).

Le Service est constitué de 6 groupes (trois groupes "thématiques" et trois groupes "supports") :

En outre le SBT participe à l’ESEME. Le Service est associé à l’Université Joseph Fourier de Grenoble (UMR-E 9004 CEA-UJF). Il compte 52 permanents et une quinzaine de non-permanents (étudiants en apprentissage, doctorants et post-doctorants…)

 

SUJET DE THESES
Les dernieres publications du SBT

 

Maj : 20/02/2017 (40)

Voir aussi
Les tests de la série d'échangeurs de sous-refroidissement : Les tests de la série d'échangeurs de sous-refroidissement. Le SBT a la responsabilité de l'installation de test installée à Grenoble ainsi que les tests à basse température.
Principaux résultats obtenus avec l’expérience Cryoloop : Mesure des pertes de pression : La figure ci-dessous compare les mesures de pression expérimentales aux différents modèles étudiés. Un modèle monophasique utilisant la vapeur seule permet d'estimer les pertes de pression à mieux que 30 %.
Refroidir en dessous de 2.2K : L'hélium devient liquide en dessous de 4.2 K à pression atmosphérique. Si on pompe sur le bain liquide, on continue d'abaisser la température. En dessous de 2.
Résultats complémentaires pour les fortes vitesses de vapeur : Instrumentation La mise en évidence de l'accroissement de l'échange thermique pariétal aux fortes vitesses de vapeur a nécessité le développement d'une nouvelle instrumentation.
Technologie cryogénique pour le LHC :Superfluide en écoulement diphasique : Visualisation de l’écoulement de superfluide diphasique : Observation de manière non ambiguë du type d’écoulement (stratifié ou non, présence de vagues, absence d’ébullition en paroi, ressaut hydraulique,…).
Une Station d'Essai en Microgravité sous Champ Magnétique : Description de l'installation : L'installation est constituée (figure 2) d'un cryostat contenant la bobine immergée dans de l'hélium liquide à 2 K et d'une enceinte à vide contenant la cellule de condensation expérimentale.
Une Station d'Essai en Microgravité sous Champ Magnétique : Quelques résultats obtenus : Etude de la transition de phase de l'hydrogène au point critique en microgravité Le point critique d'un fluide est un point au-delà duquel on ne peut plus distinguer la phase liquide de la phase vapeur. On a à faire à un fluide monophasique.

 

Retour en haut