Les sujets de thèses

2 sujets INAC

Dernière mise à jour : 19-06-2018


««

• Chimie physique et électrochimie

 

Développement de la RMN par DNP (polarisation dynamique nuléaire) pour l'étude de glycopolymères

SL-DRF-18-0986

Domaine de recherche : Chimie physique et électrochimie
Laboratoire d'accueil :

Modélisation et Exploration des Matériaux (MEM)

Laboratoire de Résonance Magnétique (RM)

Grenoble

Contact :

Sabine HEDIGER

Gaël DE PAEPE

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2018

Contact :

Sabine HEDIGER

CNRS - DRF/INAC/MEM/RM

+33438786579

Directeur de thèse :

Gaël DE PAEPE

CEA - DRF/INAC/MEM/RM

04 38 78 65 70

Page perso : http://inac.cea.fr/Pisp/gael.depaepe/

Labo : http://inac.cea.fr/Phocea/Vie_des_labos/Ast/ast_visu.php?id_ast=1111

INAC (Institute for Nanoscience and Cryogenics, CEA Grenoble) has a PhD opening for a physical chemist. The PhD will deal with the development and application of a new and emerging hyperpolarization technique: high-magnetic field MAS-DNP (Magic Angle Spinning Dynamic Nuclear Polarization). This approach is used to hyperpolarize nuclei such that high-sensitivity and high-resolution solid-state NMR (Nuclear Magnetic Resonance) spectra can be obtained and used to extract important structural information at the atomic scale, such as surface functionalization and internuclear proximities/distances, as well as crystallographic data, etc.

Since the potential of this technique is beginning to be realized, the aim of this PhD is to further develop the methodology (sample preparation, new polarizing agents and radio-frequency pulse schemes) for the study of complex glycopolymers. This will be achieved through the combined use of EPR, DNP and MAS-DNP numerical simulation as well as developing advanced NMR experiments.



The thesis will mainly be performed in the DNP group of the Institute for Nanosciences and Cryogenics (CEA/University Grenoble Alpes) (http://www.dnpgrenoble.net/) in the context of international and industrial collaborations (NHMFL Tallahassee, Florida and Bruker Biospin). It will take place in a highly dynamical environment at the MINATEC campus (CEA Grenoble) within the MEM laboratory (CEA INAC) where the DNP group, in collaboration with the Bruker company (world leader in NMR instrumentation), is currently pushing the development and use of this technique (high magnetic field DNP) far beyond its state-of-the-art. The group has two high-field MAS-DNP systems and has successfully conducted instrumental and methodological developments in the subsequent years. Notably, the group has built equipment that can sustainably cool large flows of Helium gas and thus consequently has access to MAS-DNP performed at very low temperatures (10-100 K), which opens a whole realm of experimental possibilities.



This PhD work will take place within a larger ERC-funded project (PI G. De Paëpe) involving strong partnerships between academic laboratories and industrial partners.

Quantum dots connectés à des nanoparticules d'argent pour la photocatalyse redox en lumière visible

SL-DRF-18-0393

Domaine de recherche : Chimie physique et électrochimie
Laboratoire d'accueil :

SYstèmes Moléculaires et nanoMatériaux pour l’Energie et la Santé (SyMMES)

Conception d’architectures moléculaires et processus électroniques (CAMPE)

Grenoble

Contact :

Vincent MAUREL

Jean-Marie MOUESCA

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2018

Contact :

Vincent MAUREL

CEA - DRF/INAC/SYMMES/CAMPE

04 38 78 35 98

Directeur de thèse :

Jean-Marie MOUESCA

CEA - DRF/INAC/SYMMES/CAMPE

04 38 78 30 13

Dans ce projet nous proposons de développer et d'étudier une nouvelle classe de photocatalyseurs basés sur des quantum dots colloïdaux qui devraient avoir l'avantage d'être : i/ efficace avec la lumière visible et ii/ capables de photocatalysed des réactions redox dans des conditions douces ainsi que nous l'avons démontré au laboratoire dans une étude récente.

Le projet de thèse se composera de deux grandes parties. Premièrement, des quantum dots déjà bien décrits dans la littérature (CdS, CdSe, ZnSe, ...) seront testés et étudiés comme photocatalyeurs redox pour de nouvelles réactions radicalaires récemment développées pour la chimie organique de synthèse.

Deuxièmement, l'étudiant en thèse développera de nouveaux composites quantum dots/nanoparticules d'argent où les deux types de particules seront reliés par un lien covalent de taille contrôlée par une approche de chimie "click" (cycloaddition de Huisgen entre azotures et alcynes). Ces composites quantum dots/nanoparticules d'argent aideront la séparation des électrons et des trous photoinduits dans les quantum dots et devraient permettre d'améliorer l'efficacité des systèmes photocatalytiques à base de quantum dots.

 

Retour en haut