Production d’hydrogène solide sous forme de films de taille micronique
Stéphane GARCIA
INAC/SBT/LCF
Fri, Nov. 06th 2015, 10:00-12:00
Bât. A, Salle de conférences, 3ème étage, CNRS

Il est possible d’obtenir des faisceaux de protons énergétiques lors de l’interaction d’un laser sur une cible d’hydrogène solide. Ces faisceaux de protons pourraient être utilisés par ex emple pour soigner certains cancers. Cette technique pourrait remplacer dans les années à venir les gros accélérateurs de particules situés en sous-sol des hôpitaux. Les travaux menés durant cette thèse ont permis de développer un moyen d’obtenir et de caractériser des cibles d’hydrogène solide adéquates à une telle utilisation en utilisant un procédé d’extrusion sans partie mobile. Les premiers rubans d’hydrogène solide d’une largeur de 1 mm et d’une épaisseur de 100 μm ont été obtenus en 2014. Le dispositif a ensuite été modifié dans le but d’atteindre des épaisseurs de rubans plus faibles. Des outils de caractérisation de vitesse et d’épaisseur ont par la suite été mis en place et des simulations numériques ont permis l’établissement d’un modèle comportemental lors de la phase d’extrusion.

Contact : Bernard ROUSSET

 

Retour en haut