Retour vers le bio-futur
 
CERMAV Grenoble
Mon, Apr. 28th 2008, 11:00
Bât. C5 P.421A, CEA-Grenoble
En initiant un programme de recherches interdisciplinaires « Chimie pour le Développement Durable », le Centre National de la Recherche Scientifique se situe au cœur des préoccupations actuelles de notre société en fédérant en grand nombre de disciplines autour d’une « Chimie pensée autrement » visant à accompagner des changements de concepts et de pratiques. Ce programme est structuré autour de quatre réseaux de recherche: 1 - Intégrer une approche sociétale rénovée de la chimie: les ressources renouvelables comme matières premières et sources de nouveaux produits et matériaux. 2 - Aller vers une chimie éco-compatible: les douze principes de la chimie verte comme guide conceptuel de nouveaux schémas de synthèse incluant les biotechnologies. 3 - Evaluer et réduire l'impact de la Chimie sur l'environnement: une vision globale allant de la chimie analytique aux études des cycles de vie. 4 - Optimiser des procédés et milieux de synthèse respectueux de l'environnement pour une nouvelle alliance entre Chimie et Ingénierie. Le premier réseau de recherche a pour objectif de fédérer les équipes afin d’améliorer les connaissances sur les relations structures – comportements technologiques pour optimiser le fractionnement des organes végétaux et pour proposer des procédés de synthèse de molécules et de fabrication de matériaux ayant un faible impact sur l’environnement. Une des clefs de succès de ces recherches quant à l’aptitude au fractionnement en lien avec les procédés s’appuie en amont sur les résultats des recherches entreprises sur la formation des assemblages naturels de biopolymères dans les plantes. C’est dans ce contexte scientifique que l’étude des constituants des parois végétales revêt un intérêt tout à fait particulier. En effet, les parois végétales sont le siège d’événements structuraux complexes dont la dynamique confère aux cellules végétales des fonctions biologiques et des propriétés mécaniques uniques. Ces fonctionnalités sont assurées par un mélange complexe de protéines et de polysaccharides, pour lesquelles les structures et les architectures commencent à être étudiées. Ces méthodes d’élucidation structurales de ces composantes macromoléculaires seront présentées au cours du séminaire. Seront également décrites les relations existantes entre ces architectures et certaines fonctions biologiques et propriétés fonctionnelles à partir d’observations récentes effectuées sur des mutants d’Aradbidopsis thaliana.

 

Retour en haut