Les caloducs à ammoniac pour les applications spatiales
 
SBT/GRTH
Mon, Sep. 01st 2008, 11:00
Bât. 1001 P.241, CEA-Grenoble
Avant de rejoindre le SBT, j’ai notamment travaillé plusieurs années dans le domaine spatial, où j’ai mené une thèse sur les caloducs, en collaboration avec le Laboratoire d’Etude Thermique à Poitiers et l’industriel Thales Alénia Space à Cannes. J’ai travaillé sur des caloducs à rainures utilisant l’ammoniac comme fluide caloporteur, dans la plage de fonctionnement entre -30° C et 80° C. Bien que le domaine ne concerne pas la cryogénie, l’exposé présentera plusieurs problématiques liées aux caloducs et le transport de chaleur par changement de phase. A travers un travail expérimental de caractérisation des performances des caloducs, nous avons mis en lumière les limites de fonctionnement du caloduc dans des conditions de tests au sol. Une autre partie de la thèse a été consacrée à la modélisation hydrodynamique des écoulements vapeur et liquide afin de mieux estimer les capacités de transport maximales et de développer des caloducs hautes performances. Le séminaire abordera les principaux résultats de la thèse et ses applications industrielles afin de répondre aux exigences du domaine spatial. Des travaux de recherche se sont poursuivis au Laboratoire d’Etudes Thermiques et les nouvelles voies d’investigation sur les caloducs seront aussi présentées.
Contact : Didier GUILLAUME

 

Retour en haut