06 juillet 2016
L’Inac termine le développement de ses nouvelles Centrales d’Acquisition Basses Températures Rapides
Contact : Anthony ATTARD

L’Inac a terminé le développement de sa nouvelle génération de Centrale d’Acquisition Basses Températures Rapide (CABTR). Elles seront entre autres installées sur Iter.

Afin d’observer les phénomènes rapides et transitoires en cryogénie, l’Inac a développé un nouvel instrument de mesure de température appelé CABTR (Centrale d’ Acquisition Basses Températures Rapide).

Sa bande passante qui peut atteindre 100Hz, sa possibilité de mesurer de huit à quarante voies sans multiplexage, sa capacité de communiquer avec des automates industriels (Modbus TCP/ Profinet IO) font de la CABTR un appareil à la fois destiné au chercheur (modèle 8 voies) et à l’industriel (coffret 19" de 40 voies) qui souhaite instrumenter une grande installation.

 

Les premières fabrications par la société SEICO à Nantes qui dispose d’une licence d’exploitation ont débuté. Un site web CEA dédié assure le suivi en temps réel des phases de contrôle et d’étalonnage de chaque carte, effectuées par SEICO.

Les CABTR équiperont entre autre le projet Iter où la distance entre le capteur et l’instrumentation peut attendre 350 mètres de câbles 10 voies. Les mesures effectuées à l’Inac montrent que le bruit électronique ramené en équivalent température reste largement inférieur au mK avec une puissance dissipée sur le capteur inférieure à 25nW à 4K.

Plus d’informations sur la CABTR à l’adresse : www-cabtr.cea.fr

 

Maj : 06/07/2016 (1174)

 

Retour en haut